Cie La servante allumée « Des corps de ballet »
Danse | France

Cie La servante allumée « Des corps de ballet »

#concert #rocherdepalmer #cenon #bordeaux
Dim 21 Avr 2024 | 18:00
Plein tarif : 21€ | Tarif abonné : 18€ | L'Infidèle : 19€ | Tarif guichet : 22€
Rocher 650 - Places assises
Ouverture des portes 30 minutes avant
Acheter
Abonnement
L'infidèle
Guillaume Debut, chorégraphe, danseur et comédien a eu la lumineuse idée de démystifier le quotidien des métiers d’un corps de ballet. À partir de dix tableaux mêlant danse, stand up et vidéos, on pénètre avec enthousiasme cet univers fascinant.
Plonger dans les coulisses de la danse classique pour y appréhender le métier de danseur et son environnement est une réjouissante proposition. Le danseur du corps de ballet de l’Opéra National de Bordeaux Guillaume Debut a donc fait un pas de côté pour nous offrir un regard décalé de son quotidien. Il retrace à travers 10 tableaux la vie d’un danseur depuis ses débuts (très jeune) jusqu’à la fin de sa carrière, souvent jeune aussi, comme les sportifs de haut niveau. Car danser c’est se préparer à un apprentissage au long cours, souvent rude, à maitriser une technique rigoureuse, à accepter un certain rapport au corps. Mais c’est aussi des moments drôles, à l’instar des pensées furtives qui traversent les danseurs pendant leur représentation ou des situations cocasses que Guillaume Debut raconte avec talent. Chaque tableau est une chorégraphie, chaque chorégraphie est un chapitre de vie, et chaque chapitre traduit une ambiance. Un lever de rideau à ne pas manquer.

Guillaume Debut, mise en scène, danseur / Hélène Bernadou, danse / Kylian Tilagone, danse / Charlotte Meier, danse
Dans le cadre du Mois de la danse. En partenariat avec la ville de Cenon et l'OCAC
Ville de Cenon
La Cloche
Et si vous aviez un impact positif ? Au moment du paiement de vos billets, procédez à un micro-don au profit de l’association La Cloche qui développe des projets en faveur des personnes en situation de grande précarité.
Cie La servante allumée « Des corps de ballet »