Backstage
Agent d'entretien
Françoise
#rocherdepalmer #cenon
« Je suis arrivée au Rocher un an après son ouverture, c’était la première fois que je travaillais dans une salle de concerts, donc je ne sais pas comment ça se passe ailleurs, mais je n’ai jamais eu à me plaindre. »
« Bien sûr, l’entretien c’est un métier difficile ; nous ne sommes que deux pour nettoyer tout le Rocher, je commence à ressentir la fatigue parfois. Mais on est autonomes, on organise nous-mêmes le travail sous la responsabilité de Véronique qui nous fait confiance. Le plus dur, c’est de faire le ménage après les soirées qui finissent à 5h du matin, vous imaginez le bazar… Heureusement, on est équipées, on a le monobrosse - une petite voiturette qui sert à nettoyer les sols - et des produits spéciaux, par exemple pour enlever les traces de doigts sur les portes noires ! Dans la salle 650, c’est plus compliqué, à cause des fauteuils. Si le gens pouvaient arrêter de mettre les pieds dessus, ce serait vraiment sympa… Pour le reste, je vois passer les artistes de temps en temps, mais je ne suis pas en contact avec eux - je suis timide, je ne m’approche pas trop. J’habite pas loin de la salle, à Floirac. Mes proches me posent parfois des questions, ils sont intrigués, c’est amusant. »



Photo : Nico Pulcrano