e-Magazine

Retour sur images
On ne court jamais après le temps
Mer 2 Oct 2013
Amener un instrument ancien vers le contemporain, ramener un Orgue à bouche du fin fond du Laos à la Cabane du Monde du Rocher, trouver une « ponctuation là où il n'y en a pas », jouer sur « des musiques qui ne s'arrêtent jamais », « quitter toute idée de la musique occidentale », enfin (et surtout) « ne plus courir après le temps » comme savent si bien le faire les Laotiens... ainsi va la vie de « Mokhène * Guillaume Dupuis ». Le Khène, cet incroyable instrument au « doigté simple pour musique complexe », qui a enchanté la quarantaine de personnes présentes ce mercredi après-midi au Rocher. « J'ai vu un musicien et j'ai entendu 3 instruments » conclut une jeune fille.

* Le Mokhène est, en laotien, un joueur de Khène, qui, en règle générale, joue accompagné d'une « Molam » (chanteuse)