Opus
Palmer Block Party - Exposition croisée
Kevin Couliau & Ken
Du Sénégal à Bordeaux : tours et détours des playgrounds du Monde
Du Ven 18 juin au Ven 23 Juil
Entrée libre / Du lundi au vendredi de 14:00 à 18:00 et les soirs de concerts

Le premier est nantais et a parcouru le monde, le second est bordelais et a arpenté les playgrounds de la capitale girondine. Kevin COULIAU et KEN ont tous deux quelques points communs : un œil unique, la passion du basketball, associée au goût de la rencontre des personnes et des cultures !
À travers cette exposition croisée qui nous embarque dans un voyage autour du monde, les deux artistes nous racontent derrière chaque cliché (de lieux, villes, pays, personnes), que le basketball est bien plus qu’un sport. Il est également vecteur d’émancipation, de lien social et de construction personnelle, bref, il est culturel.

Kevin Couliau nous invite ainsi à découvrir dix playgrounds aux couleurs et histoires incroyables de plusieurs continents : de l’Asie à l’Afrique en passant par l’Amérique du Nord. Ken nous emmène quant à lui en voyage sur les playgrounds bordelais, à travers dix portraits, cinq femmes et cinq hommes de tous âges, qui sont autant d’histoires singulières.


À PROPOS


Pour Ken WONG YOUK HONG « la photo est un langage. Dénué de mots, certes. Mais à la haute éloquence. La photo de Ken atténue les contrastes, pastellise les couleurs vives et illumine les parties sombres. Ken s’est mis à photographier les oubliés de la rue, ceux que l’on appelle les sans-abris, en 2013. Son idée était alors de créer du lien entre les gens ‘‘de dehors’’ et les gens ‘‘de dedans’’, au-delà des apparences. (…) En 2019, il a changé de vie pour se consacrer totalement à son art. Une photo qui va droit au but. Droit au cœur »

Extraits de l’article de Laurence Haxaire (oeildeken.fr).

loeildeken.fr


Kevin COULIAU « documente le basket de rue depuis le début des années 2000. Inspiré par la photographie de skate (par son frère, ex-skateur professionnel), il se focalise d’emblée sur l’environnement des basketteurs urbains pour raconter leur mode de vie. Privilégiant le facteur humain à la performance sportive. En 2004, le photographe traverse l’Atlantique, direction New York. Premier choc esthétique. Tout est différent : l’architecture, les paniers, les styles vestimentaires… » *
Un voyage autour du monde s’ensuivra. Il publie par ailleurs un magazine indépendant Asphalt Chronicles qui distille les sujets et l'esthétique du basket-ball.

* Extraits de l’article de François Chevalier (08 septembre 2017, Télérama).

www.kevincouliau.com


Journées organisées avec le soutien de Domofrance, Mésolia et Gironde Habitat. En partenariat avec les villes de Cenon, Lormont et la Maison des Sports de Cenon.
Avec le soutien du Fonds Social Européen.